Connect with us

Y’a du nouveau dans le design éolien

Eolien

Y’a du nouveau dans le design éolien

Crédits : Engadget

Y’a du nouveau dans le design éolien

Réjouissons-nous, la production d’énergies renouvelables vient tout juste de dépasser – en équivalence – la production de charbon, pour la première fois de l’histoire.

‘L’air pèse désormais plus lourd que le charbon.’

L’association internationale de l’énergie (IEA) nous apprend également – via un article d’Engadget – que l’éolien représente une part sans cesse grandissante de ces sources d’énergies propres.

Pour qui veut de l’innovation, jugez-donc ces projets qui sortent de l’ordinaire. Commençons avec Atsushi Shimizu, qui souhaite avec son modèle (le tourniquet tripod rouge, en l’absence d’un meilleur libellé) récolter l’énergie contenue dans une tempête ou même dans un typhon. D’après ses calculs, un typhon correctement exploité pourrait générer suffisamment d’énergie pour un pays tel que le Japon pendant un demi-siècle. Le chasseur de tornades a donc un business plan solide.

Le projet du groupe Max Bögl repose sur l’idée que certaines éoliennes restent à l’arrêt durant les périodes de vent faible. Qu’à cela ne tienne, une batterie alimentée par un court d’eau souterrain embarquera l’hélice hors de l’inertie, suffisamment fort pour générer un courant minimum.

De la turbine aéroportée, il y en aussi, avec le design conçu par la start-up AltaerosEnergies, et qui propose de faire flotter en l’air – à 1000 pieds d’altitude – un ballon plein d’helium, permettant de prendre des courants aériens 8 fois plus puissants avec le moins de frottement possible. Option additionnelle,  la fonction routeur Wi-Fi, qui alimentait des chercheurs en plein Alaska.

La tour sans hélice, vous la connaissez peut-être, il s’agit de la Vortex Bladeless, elle coûte deux fois moins cher à fabriquer, et cinq fois moins cher à entretenir. Elle est plus silencieuse aussi.

Il y a aussi l’Invelox de SheerWind, une construction peu sexy mais bon marché et pensée pour multiplier jusqu’à 600 fois la puissance du vent au sol dans ses canaux aérophiles.

Enfin, finissons avec l’invention du vétéran bientôt centenaire, Raymond Green, avec le Catching Wind Power, une installation qui permet d’éviter les accidents avec les volatiles et passagers des flux d’airs.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Eolien

To Top